Ousmane Sawadogo, DTN du Burkina « Il y a des joueurs qui n’étaient pas dans le match »

Advertisement

Au lendemain de la défaite des Etalons locaux lors de leur première sortie dans la phase finale du CHAN 2014, l’encadrement technique de l’équipe s’est déjà projeté dans l’optique du 2e match. Le directeur technique nationale, Ousmane Sawadogo travaille avec les coachs Brama-Albert-Put, estime que l’équipe a de la valeur et peut toujours rebondir.

 Ce n’est pas cette défaite face à l’Ouganda (1-2) qui fera douter le directeur technique national du Burkina, Ousmane Sawadogo. Ayant suivi de près l’équipe depuis les éliminatoires du CHAN 2014, il est bien placé pour juger de la préparation avant le début de la compétition. «Je suis globalement satisfait de la préparation de l’équipe avec le duo Brama-Albert, renforcé par Paul Put. Un travail sérieux et professionnel a été fait» pense-t-il.

Pour lui, la défaite face aux Cranes de l’Ouganda lors de la première sortie de l’équipe est sans doute liée au fait que certains joueurs n’ont pas pu retrouver leurs repères. «Je crois que cela est dû au fait que nombre d’entre eux abordent cette compétition pour la première fois. Il y a eu quelque part de l’émotion. C’est ce qui peut justifier que des joueurs ont évolué en dessous de leur niveau. Sur les 11 titulaires, il y avait 4 qui n’étaient pas dans le match» a affirmé M. Sawadogo.

Mais pour ce qui est de la prochaine rencontre des Etalons, qui affronteront le Maroc le jeudi 16 janvier, il pense qu’avec les recadrages, l’équipe peut mieux faire face au Maroc. «Je suis confiant qu’on verra un autre visage de notre équipe. Mais je reconnais que ce ne sera pas facile». En tout cas, le staff a décrypté le match Maroc # Zimbabwe. D’ailleurs, la séance du mardi entre en droite ligne de la préparation du choc contre les Lions de l’Atlas. Le moins que l’on puisse dire est que ce ne sera pas une partie de plaisir.

Publicité