Préjuce Nakoulma, nouvelle recrue du FC Nantes : «Heureux d’être Canaris»

Advertisement

L’international burkinabé, Préjuce Nacoulma a rejoint son nouveau club en France, le FC Nantes après avoir résilié son contrat avec le Kayserisport de Turquie. Officiellement présenté à la presse hexagonale le mardi 14 février dernier, l’ailier des Etalons a, dans la foulé, accordé une interview au site officiel de son club, http://www.fcnantes.com dans laquelle il n’a pas manqué d’insister sur son envie pressante de jouer pour les Canaris.

Préjuce, vous êtes heureux d’arriver au FC Nantes ?
Oui, je suis heureux d’être là. J’attendais ce moment. Je voulais arriver plus tôt mais ça n’a pas été le cas. Maintenant, je suis là, et je dois me concentrer sur le FC Nantes. Déjà, il faut essayer de m’adapter le plus vite possible et d’aider mes coéquipiers ainsi que l’entraîneur qui me fait confiance.

Qu’est-ce qu’il s’est passé depuis votre 3ème place à la CAN ?
Je suis tombé malade, voilà la raison de mon arrivée tardive, même si c’est vrai qu’on a fêté cette 3ème place. Il y avait l’accumulation des matches et de la fatigue. On a joué dans un climat vraiment défavorable : imaginez, jouer 6 matches en une vingtaine de jours sous une température de 40 degrés… Ce n’est pas facile.

Qu’avez-vous retenu de cette CAN ? Ça vous a fait grandir ?
Moi personnellement oui et l’équipe aussi. On a fait une très bonne compétition. On a ramené le Burkina Faso à sa meilleure place. Maintenant, la CAN est finie. Place au FC Nantes afin de se concentrer le plus rapidement possible et m’adapter.

Dans quel état physique êtes-vous ?
Je pense que je n’ai pas beaucoup perdu le rythme. Dans la semaine, je vais essayer de retrouver mon niveau optimal, et ça va aller.

Pourquoi changer de club pendant un mercato hivernal ?
Quand on a l’occasion de jouer dans un championnat comme la Ligue 1 ou que des gens veulent vraiment de toi pour leur projet, pourquoi ne pas le faire ?

Qu’est-ce qui vous a séduit pour signer au FC Nantes ?
Tout d’abord, le club a un beau palmarès. Il y a eu aussi l’appui du coach. Le club a fait tout son possible pour que je vienne. Tout ça m’a séduit et attiré.

Quel rôle allez-vous avoir dans ce groupe ?
C’est à moi de travailler. Je ne suis pas venu ici pour sauter directement dans l’équipe. Je ne suis pas un Messi ou Ronaldo pour jouer direct. Il faut que je prouve au coach qu’il n’a pas eu tort de me recruter.

Quel type de joueur êtes-vous ?
Je préfère ne pas me qualifier. Je vous laisse le temps de le faire, quand je commencerai à jouer. Pour moi, l’essentiel c’est que le coach et le club aient confiance en moi. Le coach saura comment m’utiliser. À la CAN, j’ai joué à plusieurs postes. Je peux jouer un peu partout à l’avant et comme je l’ai dit auparavant, c’est au coach de m’utiliser comme il le souhaite. Un joueur offensif doit être polyvalent. Je n’ai pas de préférence.

Votre décision de rejoindre le FC Nantes aurait-elle été différente si Sergio Conceição n’en était pas l’entraîneur ?
Oui, on peut le dire car quand vous communiquez avec un coach et qu’il vous montre qu’il a besoin de vous, vous n’avez pas d’autres choix que de venir et de travailler pour lui.

Vous avez vu le match contre l’OM dimanche soir…
Oui, j’ai apprécié. Tout d’abord, le public, et aussi le fond de jeu de l’équipe. J’ai vu qu’elle était vraiment agressive : ça prouve qu’ils veulent jouer et gagner le plus possible. C’est cette impression qui m’a tapée à l’œil. Ils ont beaucoup joué au ballon. Je pense qu’on a un très bel effectif avec de très bons joueurs.

Vous êtes pressé de jouer ?
Oui bien sûr. Je ne suis pas là pour visiter la ville, je suis venu ici pour jouer. Je suis même pressé de m’entraîner et de voir le public qui a été très fantastique dimanche.

Publicité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *