Rééducation de Jonathan Zongo : Taïrou Bangré de passage à la clinique Quiron

Advertisement

Lors d’un séjour en Europe, le ministre des Sports et des Loisirs, Taïrou Bangré a effectué le détour de Barcelone en Espagne pour s’enquérir des nouvelles de la rééducation de l’Etalon Jonathan Zongo, blessé lors de la CAN 2017.

Taïrou Bangré était à Barcelone en Espagne le vendredi 3 mars dernier et précisément à la clinique Quiron de ladite ville, nous a signifié dans une note, un de nos collaborateurs, Adama Sourabié. Le ministre des Sports en  mission de travail en France a mis à profit son voyage pour rendre visite à l’international burkinabè Jonathan Zongo, blessé lors de la dernière Coupe d’Afrique des Nations au Gabon. Depuis plus d’un mois, le joueur a été opéré et est actuellement en phase de rééducation. «Il fallait que je passe voir Jonathan à mon nom personnel, mais aussi à celui du président du Faso, car il m’a dit de tout faire pour le voir et de lui transmettre ses vœux de prompt rétablissement. En venant, moi-même, je me rassure de voir son état de santé et je suis sûr qu’il va nous revenir plus fort et le plus rapidement possible» a dit le ministre Bangré.

Le joueur a ressenti la joie d’être burkinabè. «Ça remonte le moral et je suis content de voir le ministre à mon chevet. C’est l’occasion de demander à tout le monde de prier pour moi. Chaque jour qui passe, je me sens encore mieux et je reviendrai plus fort, inch Allah» a rassuré Zongo.

Au-delà de la visite à l’Etalon, le Dr Bangré a aussi rencontré à Barcelone des partenaires sportifs grâce à l’entregent du consul du Burkina, son excellence José Maria Simon I Comalada. Ainsi des bourses de stage pour des encadreurs et athlètes en natation ont été négociées avec la fédération catalane de natation. Taïrou Bangré a aussi pu échanger avec d’autres fédérations pour des démarches afin d’acquérir des aides pour le sport national. Pour le consul José Maria Simon, cette visite a été bénéfique car elle a été riche. «Nous travaillons depuis notre installation à développer des projets dans tous les domaines avec le Burkina. Nous avons nos limites et c’est la raison pour laquelle nous avons besoin d’être appuyé par les hautes autorités du pays. Mon équipe et moi sommes disposé à entreprendre beaucoup de choses en faveur du pays des hommes intègres» a conclu consul du Burkina en Catalogne, José Maria Simon I Comalada. C’est donc un coup double que le ministre des Sports a réalisé. Il reste maintenant à renforcer l’axe Ouaga-Barcelone.

Synthèse de Kader Traoré

Publicité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *