USFA # RCK : 2-4 Le Rail, presqu’à quai

Advertisement

Le Rail club est en passe de se succéder à lui-même pour le titre de champion du Fasofoot. Le samedi 29 avril 2017, au stade du 4-Août, il a battu son dauphin actuel l’USFA par 4 à 2 au terme d’un match plaisant et creuse un gros écart au classement.

Ce match USFA # RCK peut etre pris comme le nouveau derby de la capitale dans le Fasofoot. Les 2 formations ont de la qualité, mais aussi affichent une forme étincelante à l’heure actuelle. Lors de la 20e journée du championnat national, militaires et faucons avaient rendez-vous avec le public. Au cours de la partie, ce sont les militaires qui se ruaient à l’abordage. Le buteur du club, Salam Kagambéga se reprend par 2 fois pour tromper Aboubacar Sawadogo, le portier du Rail (1-0 ; 3e mn). Ce but leur donne des ailes d’attaquer encore et encore. Mais ils seront freinés dans leur course par une frappe d’Ousmane Nana à ras du sol. Le gardien de l’USFA, Harouna Balboné, se couche mais en retard (1-1 ; 22e mn).

Ce but a montré les limites défensives de l’USFA. Le RCK en profite et suite à une perte de balle de Latif Tchanilé, l’attaquant des Faucons Mickael Ibeh ne se fait pas prier pour tromper Balboné (1-2 ; 30e mn). Le même Ibeh récidive quelques minutes plus tard et encore sur une perte de balle de la défense adverse. Il réalise son doublé de la soirée (1-3 ; 42e mn). Ce but coupe les gambes de l’USFA qui ne comptait que sur la pause pour réarmer.

A la reprise, les garçons de Mourinho poussent pour réduire la marque. Mais ils seront stoppés dans leur élan par un but d’Elysée To (1- 4 ; 62e mn). La cause est entendue. Cependant, ils parviendront tout de même à réduire l’écart malgré l’expulsion d’Hamed Kanazoé pour un coup de coude sur Ibeh. Salam Kagambega réalise lui aussi son doublé de la soirée (2-4; 80e mn).

C’est d’ailleurs sur ce score que l’arbitre, Alfred Simporé mettra un terme à la partie. Avec cette victoire, le Rail met son adversaire à 8 points d’écart avec en sus, un match en retard. Autant reconnaitre que la course au titre est déjà pliée.

Publicité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *